Microcosmos

« Les bactéries, les moisissures, les levures... une vie grouille sous nos yeux : je l'ai observée à longueur de journée à travers le prisme cartésien de la discipline, l'enseignement, la rigueur scientifique et je me lasse.

Je me lasse de ce monde trop bien ordonné : règne, embranchement,... famille, espèce.

Je me lasse de ces protocoles répétitifs qui dirigent la pensée vers des conclusions terre à terre.

Je me lasse de ces fins sans appel, verdicts rassurants dans une société binaire...bon, pas bon.

J'étouffe de cette sclérose éducative, il me faut de la créativité, un soupçon de réflexion et beaucoup d'imagination. Je m'évade dans cet univers inaccessible et inattendu. Ce monde invisible.

J'ai de l'ambition pour ce monde microscopique, je vois grand, en fait non je ne « vois » pas mais j'imagine.

J'imagine un autre monde invisible, celui de l'infiniment grand.

Ces deux mondes sont aux lisières du notre. Ces franges sont à peine perceptible, c'est mon terrain de jeu,  elles me permettent d'explorer, de m'évader... doux plaisir. »

 

Ce projet est né d'une ambition un peu folle, celle de rêver un « autre monde ».

Cette série a pour intention d'imaginer l'infiniment grand à travers l'infiniment petit.

Dans la photographie contemporaine beaucoup s'approprient le « banal » et le montre pour interroger, surprendre, plaire, choquer, transgresser... moi je m'attarde sur l'invisible.

L'ensemble des images de la série MICROCOSMOS raconte une errance onirique à travers l'espace, aux confins des univers.

NB : 90% des photos ayant permis de construire ce projet viennent de cultures de micro-organismes.

Abonnez-vous à notre Newsletter

  • Facebook Social Icon