Abonnez-vous à notre Newsletter

  • Facebook Social Icon

Racines Brûlées

La série  « Racines brûlées » fait écho à un poème écrit par Adonis, poète syrien de naissance,  libanais et français d’adoption, à propos de Palmyre.

La disparition est au cœur de la parole de ce poète. Qu’elle touche les êtres ou les civilisations, le résultat est identique. Car un désert grignote les choses et les vies, rend le monde invisible, traverse sa beauté de part en part. Mais il laisse aussi résonner les voix imaginaires de ceux qui l’ont peuplé, en un frémissement où les temps se rencontrent, comme si la même promesse se jouait à chaque fois. Cette mémoire-là, tirée de l’absence, rien ne peut l’atteindre.

 

La réponse de la poésie, et peut être de toute forme d'expression artistique, dont la photographie, est alors un défi, celui d’inventer une liberté créatrice à la hauteur de pareilles déchirures.